Toutes les images des series artistiques sont imprimables sur tous support ou formats à la demande (cadeaux, déco ...) : CONTACTEZ MOI ESJA - Bruno BOURLE
ESJA

Le plaisir des yeux : la montagne de Reykjavik qu'ils appellent Esja !

Le Mont Esja, souvent plus connu comme Esjan, est un des plus importants éléments naturels que vous pouvez voir à partir de la capitale islandaise.

La beauté la plus frappante de la montagne se remarque dans la baie de Faxaflói au nord de la capitale. Elle a été une source d'inspiration pour ses habitants et ses visiteurs depuis toujours.

Un séjour à Reykjavik ne serait pas pareil sans la présence rassurante de notre amie Esja. Habiter à Reykjavik ne serait certainement pas pareil non plus. Les autochtones iront jusqu'à vous assurer que la montagne change chaque jour et ne parait jamais la même. Certains disent même qu'elle porte ses émotions sur ses flancs.

Vue de Reykjavik, la couleur d'Esja varie selon les saisons, la météo, l'heure de la journée, la lumière et même selon votre propre imagination. Sa forme semble changer aussi, grâce au mouvement des nuages et de la neige sur son visage.

Ceux qui visitent l'Islande remarquent toujours le mont Esja et prennent des centaines de photos, mais la plupart des touristes ne pensent jamais à le grimper ! C'est dommage, parce que l'escalade vers le sommet et la descente sont un véritable défi. La randonnée peut paraitre éprouvante de prime abord, mais elle est accessible à tous en prenant les précautions nécessaires et une bonne paire de chaussures. Par temps clair, certains passent même l'intégralité de la journée sur la montagne. La randonnée compte trois étapes. Au pied de la montagne, la végétation est très verdoyante et sillonnée de petites rivières durant l'été. La partie centrale est quant à elle raide, avec des pentes herbeuses parsemées de gros rocher. La partie supérieure et une escalade vers le sommet avec une paroi rocheuse est presque verticale. Les gardes forestiers ont rendu l'accès au sommet plus facile en installant des marches, des chaînes et des mains courantes, mais la dernière partie de l'ascension est clairement indiquée comme étant «À vos risques et périls».

Une fois au sommet, vous ne serez pas déçu par la vue (sauf si le ciel est couvert, bien entendu). Vous pourrez admirer la capitale, ses villes voisines, et bien plus encore ! En fait, le panorama s'étend jusqu'à Keflavik.
Top