Toutes les images des series artistiques sont imprimables sur tous support ou formats à la demande (cadeaux, déco ...) : CONTACTEZ MOI TELE-DEBILITE - Bruno BOURLE
TELE-DEBILITE
Depuis longtemps, je me suis fait la réflexion que la photographie pouvait être un vecteur de moquerie de nos comportements. Je me suis donc intéressé à la télévision que je regarde peu, par l’absurdité, la faiblesse et la bêtise qu’elle déverse. La passivité devant un écran et une image qu’on ne maitrise pas m’insupporte. J’ai longtemps pensé que la télévision pouvait modeler nos cerveaux et nous apporter culture et ouverture, plaisir. La réalité, c’est qu’une majorité de personne se contente de la télé-réalité, enfin de la télé-débilité. La réalité, c’est que l’on voit la même image sur toutes les chaînes par un principe réducteur. Alors on s’acharne par procuration, on commente des émissions politiques alors que l’on ne connait rien en économie, on adule des milliardaires balle au pied sans pouvoir finir les fins de mois, l’on regarde des émissions de maison de luxe pour faire un crédit aux prochaines vacances et dormir dans un hôtel que l’on ne quittera même pas alors qu’il est à l’autre bout du monde, l’on regarde des sujets complexes qui nous font croire en notre intelligence et le lendemain tout est déformé. Bref, l’homme ne descend plus du singe mais bien du mouton par un inexorable mode de vie devant un écran qu’il soit d’ailleurs de télévision ou d’ordinateur.
Qui sont les responsables ? Vous et moi, nous avons encore le pouvoir de décider de zapper ou de fermer cette fenêtre sur une vie qui nous éloigne des réalités. Si la réalité intéressait les gens, ils seraient dehors, à vivre tout simplement. Mais là même dehors, la publicité des écrans les a tout de suite reconditionnés à des sorties plus achats que nature.
TELE-DEBILITE a donc été construit comme une satire de la télévision. Des modèles amateurs avaient pour consigne d’imaginer de regarder une émission politique, un match, un film érotique, un karaoké, une émission quelconque. Durant 2 minutes, l’appareil photo les a immortalisés. Juste pour rire de nous, de nos comportements, et peut-être en prendre conscience. Qui veut voyager loin éteint sa télévision.
Top